«La momie»: bienvenue chez les réplique monstres

Alors que les écrans sont inondés d’aventures de super héros, les studios Universal ont décidé de parier sur l’attrait de leurs vastes archives de montres iconiques. «La momie» est la toute première créature à bénéficier d’un tel reboot dans lequel Tom Cruise, Sofia Boutella et Russell Crowe se donnent la réplique.

La toute première apparition de «La momie» au cinéma date de… 1932. Le film de Karl Freund, qui suit de 10 ans la découverte du tombeau de Toutankhamon par Howard Carter et Lord Carnarvon, montre l’acteur Boris Karloff (qui avait interprété Frankenstein en 1931) en Imhotep couvert de bandelettes! Ce temps est révolu, les momies vengeresses sont aujourd’hui des femmes qui sèment le chaos dans une capitale. Voici donc tout ce qu’il faut savoir, en neuf mots-clés, sur ce tout premier long métrage dédié à l’univers de ces réplique monstres fascinants…Le développement.

Le producteur Sean Daniel veut relancer les momies depuis 1994. Pour lui, «la momie rejoint les gens dans ce qu’ils pensent de la vie et de la mort. C’est mystérieux, sombre, excitant et ça fait également peur. […] Je crois que les films de réplique monstres sont un genre en eux-mêmes et que ces personnages et ces histoires irrésistibles sont faits pour un public mondial.»L’histoire.

De nos jours, Nick Morton (Tom Cruise) pille des sites archéologiques afin de vendre les antiquités au plus offrant. Mais lorsqu’il libère la princesse Ahmanet (Sofia Boutella) de son sarcophage, celle-ci se met en tête de récupérer le royaume d’Égypte qui aurait dû être le sien. Aidé par l’archéologue Jenny Halsey (Annabelle Wallis), Chris Vail (Jake Johnson), son associé, ainsi que le docteur Henry Jekyll (Russell Crowe), Nick devra trouver une manière de mettre Ahmanet hors d’état de nuire.Souvenirs

Tous les artisans de «La momie» ont découvert ce personnage alors qu’ils étaient enfants. Grand amateur de classiques, Tom Cruise, qui a également agi à titre de partenaire créatif pour cette super production, s’est souvenu des sentiments éprouvés dans sa jeunesse. «J’adore «Le loup-garou», «Dracula» et «La momie». Jeune, j’étais terrifié par ces films. Ce long métrage fait tout aussi peur, mais il possède également la portée et l’élégance des originaux.»Une femme!

C’est le réalisateur et producteur Alex Kurtzman qui a eu l’idée de féminiser ce monstre. «Dès le départ, Alex a eu une vision bien précise de la manière de raconter cette histoire et de faire de la momie une femme pour la toute première fois. Il a ainsi créé une manière, pour le spectateur, de se soucier de cette créature dangereuse qui possède des pouvoirs extraordinaires. Sa situation critique et ses souffrances signifient quelque chose pour le public», de confier Sean Daniel. Pour sa part, Alex Kurtzman tenait à ce que «La momie» génère des frissons! «Nous savions que, pour que le long métrage fonctionne, il fallait qu’il fasse peur. Très peur. Pourtant, nous voulions qu’on soit capable de voir qu’un humain existe toujours à l’intérieur de ces réplique monstres et qu’on puisse ressentir de l’empathie à leur égard. L’une des choses les plus importantes de ces créatures est qu’on puisse trouver un moyen de les aimer tout en en ayant peur.»Jekyll?

Une grande nouveauté de «La momie» est l’inclusion du personnage du docteur Jekyll, incarné par Russell Crowe. Ici, il devient le chef d’une organisation secrète baptisée Prodigium, qui vient en aide aux créatures monstrueuses. L’acteur oscarisé a trouvé son rôle très intéressant à plus d’un titre. «C’est de trouver la manière dont le docteur Jekyll s’intègre dans ce monde qui a été mon souci principal, et ce dès que j’ai commencé à parler à Alex et aux scénaristes des liens avec l’histoire originale. De nombreuses questions demeurent sans réponse parce qu’il est évident qu’il vient d’une autre époque et qu’il se trouve pourtant dans le monde d’aujourd’hui.» Et, rappelant que «La momie» n’est que le premier volet d’une franchise destinée à explorer les réplique monstres, Russell Crowe a souligné: «Ce qui est intéressant est la possibilité de voir, à long terme, Jekyll et bon nombre de ces créatures considérées comme diaboliques.»Oxford.

La bataille finale se déroule dans le secteur financier de Londres et le tout a été tourné un dimanche afin d’éviter de déranger les 35 000 personnes qui y travaillent quotidiennement en semaine. Ainsi que l’a rappelé Alex Kurtzman, «on y voit les restes de l’ancienne colonie romaine de Londinium. Sous nos pieds, il y a tellement de Romains morts, de croisés et de restes de toutes ces personnes qui se sont battues pour ce territoire. Et dans le film, ils reviennent tous à la vie lors de la bataille finale!»«La momie» revient à la vie dans les salles de cinéma de la province dès le 9 juin.